4 mars 2014

Paris

Les écrits restent, les paroles s'envolent.
Alors laissons la parole aux photos, tout simplement.
Les photos de 48 heures à Paris, sur lesquelles je ne peux pas mettre de mots.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire