De Montréal à Rimouski

08:00

Comme certaines personnes le savent peut-être déjà, je devais faire un road trip d'une dizaine de jours avec une amie, en Gaspésie, et peut être même pousser jusqu'au Nouveau Brunswick et jusqu'à l'île du Prince Édouard (que je rêve de visiter).

Malheureusement à peine notre road trip entamé, nous avons dû rentrer à Montréal :(
Pendant les 36 heures de notre aventure, j'ai quand même pris pas mal de photo et j'ai plein de choses à vous raconter.

Commençons par le commencement.
Samedi 12 avril, nous voilà parties avec comme point de chute pour la nuit Rimouski. Nous avons la journée devant nous pour profiter des jolis paysages et villages que nous traverserons. Nous empruntons la route en direction de Québec par la Rive Sud du Saint Laurent.

Le début de la route de Montréal à Québec n'est pas magnifique. A Montmagny, on sort de l'autoroute pour emprunter la route 132 et longer l'eau. Nous entrons dans la région Chaudière-Appalaches. On commence à s'en prendre plein les yeux, on est au bord du saint Laurent, les paysages sont à couper le souffle et on passe devant de jolies maisons.


Anecdote du voyage : 13h passées, on décide de s'arrêter pique niquer au bord du fleuve. Très mauvaise idée! Je descends le long d'un chemin (un peu plein de neige) pour s'approcher du fleuve, et nous finissons en bas complètement coincées dans la neige! Et impossible de manœuvrer quoi que ce soit. On pousse, on creuse la neige, on accélère, on arrive à se sortir d'un monticule de neige, mais un second nous attend dans la montée pour retrouver la route. Et rebelotte, nous revoici coincées. On se dit qu'il est temps de manger, et qu'avec le ventre plein, nous trouverons une solution. On marche quelques mètres dans la neige, jusqu’à un banc et nous déjeunons face au saint Laurent.
Retour à la voiture, nous décidons d'essayer une dernière fois de débloquer la voiture. Nouvel essai, nouvel échec!
Heureusement nous avons été chanceuses, un couple québécois qui avaient un chalet d'été juste à côté de notre voiture a débarqué. Le monsieur est allé chercher des pelles dans son chalet et nous a aidé à sortir la voiture de là.
Une fois en haut de la route, et après avoir chaleureusement remercié nos sauveurs, nous repartons en nous promettant de ne plus jamais s'aventurer sur des chemins à moitié enneigé ! Comme la neige est en train de fondre, elle n'accroche pas du tout et c'est très dur de s'en sortir lorsqu'on s'y est embourbé !


Les jolis petits villages le long du saint Laurent sont là pour nous faire oublier notre mésaventure.
Un peu après Saint Jean Port Joli, nous visitons une érablière (qui aura droit à un article rien que pour elle tellement c'était chouette).
Nous nous arrêtons à Kamouraska pour prendre quelques photos de l'eau. Nous ne sommes pas loin de l'océan, ça sent la vase et l'iode. C'est tellement incongru de se croire à l'océan alors que la neige et la glace sont toujours présentes au bord du fleuve.

Nous continuons la route jusqu'à Rimouski. Les paysages changent, après l'eau, nous passons dans la campagne. Les champs sont plein d'eau, la neige est en train de fondre. Le bleu du ciel se reflète dans les champs, c'est magnifique.

D'après le Guide du Routard, les couchers de soleil dans la région sont réputés pour être les plus beaux du monde (après ceux d'Hawaii - note à moi même, il faudrait que j'aille à Hawaii pour vérifier). Et nous ne sommes pas déçues! La neige, le ciel qui tire vers le orange, des oies qui passent juste au moment de la photo... Ma-gi-que!


La prochaine fois je vous emmène visiter l'érablière du Bois-Joli.

Vous pourrez aussi aimer

8 commentaires

  1. Bon bah pendant mon séjour à McGill il faudra que j'aille jeter un coup d'oeil à ce joli coin du Québec ! ;)


    Mathilde.

    RépondreSupprimer
  2. En effet les couchers de soleil avaient l'air magiques !

    RépondreSupprimer

Articles populaires