(Mon)tréal belle du soir

18:17

Tsé quand c'est dur d'être dans une position aussi incertaine, que certains jours tu n'as même pas envie de sortir de ta chambre, que tu as juste envie de pleurer toutes les larmes de ton corps, que tu as envie de tout laisser tomber.

Tsé quand t'as juste le goût de dormir mille ans puis de ne pas te réveiller. Que t'as le goût de crier, de pleurer, de taper dans les murs. Et qu'à la place t'encaisse, tu fais bonne figure devant les autres, tu pleures en silences, tu prends ton mal en patience, tu te lèves chaque matin la vague à l'âme, la larme à l'oeil, mais tu te lèves quand même. Que tu contournes les murs. Parce que de toutes les façons ce ne sont pas les premiers et sûrement pas les derniers de murs. Parce que c'est comme ça qu'on avance.

Le ciel est en train de devenir rose, c'est pas mal beau. Les larmes coulent, comme ces gouttes de condensation qui dégoulinent le long de ma fenêtre. (Mon)tréal t'es belle vue à travers une vitre givrée. T'es belle quand tu deviens rose et que tu te pares de ta robe nocturne. T'es belle avec ces cheminées qui expulsent cette fumée dans les nuages rosis de froid. T'es belle même si tu me fais un peu mal en ce moment. T'es belle du soir, t'es belle éphémère. Comme si tu voulais me montrer que la vie elle est comme ça, comme toi. Rude, froid, dure, mais à certains moments, il suffit de s'arrêter, de regarder le ciel et de se rendre compte qu'en fait c'est pas si pire la vie, elle n'est pas si moche. Elle même très belle. Belle de crépuscules roses, belle d'amitiés incroyables, belle de confiance et d'amour. Et même qu'elle peut être belle de larmes.
Samedi, ça faisait 10 mois que j'ai posé les pieds sur le sol canadien ! Que j'ai posé les pieds à (Mon)tréal. Malgré tout, malgré les larmes, les pleurs, les peurs des lendemains incertains, je n'échangerais ma place pour rien au monde. Voilà. C'est dit.

"J'ai ouvert la fenêtre. 
Et mon coeur. 
Le soleil a inondé la chambre 
et l'amour a inondé mon âme." 
Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré - P. Coelho

You Might Also Like

6 commentaires

  1. courage Alice ... on croise les doigts et on pense très fort à toi ..

    RépondreSupprimer
  2. très beau post, même si c'est inspiré par un moment de tristesse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) C'est souvent des les sentiments extrêmes que j'ai le plus d'inspiration !

      Supprimer
  3. Très bel article, très jolies photos... Courage à toi ♥

    RépondreSupprimer

Popular Posts

Like us on Facebook

Flickr Images