Wild - Les Jolies Plumes

10:12

Face à la nature changeante et ce besoin déjà de quitter la ville, de se ressourcer après ces semaines comptent-triple de reprise, nous emmenons vos héros tout au bord, seuls ou accompagnés, face à l'immensité des paysages tout devant et tout autour, face à l'étroitesse des sous-bois, face au vide, face aux plaines, face à leurs limites, face à leurs pensées. A quoi pensent vos héros au creux de ces chemins pris comme pour s'échapper ? Pourquoi ont-ils entrepris ce voyage ? Que ressentent-ils face à ces paysages lointains ? 


Un jour d'octobre, elle avait décidé de partir, de tourner une page de sa vie, de fuir pour oublier. Fuir pour aller se perdre dans les dédales de ses souvenirs. Fuir pour oublier. Fuir pour se retrouver.Se retrouver face à l'immensité de ses pensées, l'immensité de ces paysages québécois à l'automne.

Sortir de la ville, sortir de Montréal et de ce quotidien oppressant qu'elle s'était créé, sortir de cette vie surfaite dans laquelle elle s'était plongée sans même s'en rendre compte. Puis se retrouver là, au milieu de nulle part, au bord d'un lac, entouré d'arbres nus de leurs feuilles tombées trop tôt. Respirer à nouveau.

L'apogée de ces quelques jours hors du temps a été ce matin où elle s'était levée bien trop tôt pour un matin de vacances, s'était emmitouflée comme elle pouvait parce que les nuits étaient devenues fraiches, puis avait descendu ces quelques marches qui menaient à l'eau et avait embarqué dans un canot.

Elle l'avait laissé pagayer pour profiter du spectacle incroyable qui s'offrait à elle. Ils glissaient sur l'eau, invisibles dans la brume matinale et discret comme un animal tapis dans l'ombre avant d'attaquer sa proie. Ce moment magique, suspendu entre deux eaux, mi-jour, mi-nuit, à observer la danse des couleurs des nuages se refléter dans l'eau.

A ce moment précis, grâce au spectacle saisissant de la nature, malgré le froid qui leur glaçait les os et la pénombre environnante, elle avait enfin réussi à retrouver la paix au fond d'elle, la paix de la nature qu'elle était venue chercher.


Depuis de nombreux mois, je regarde les jolis textes écrits à travers l'initiative des Jolies Plumes (atelier lancé par Fabienne & Célie). Ce mois-ci, je me sentais inspirée et j'avais envie de me plier à l'exercice. J'espère que ce texte vous aura plu. Les photos datent de mon voyage en Octobre dernier, lorsque ma famille est venue me rendre visite.

You Might Also Like

4 commentaires

  1. Superbement écrit et retranscrit. La nature nous procure cette paix qui nous fait défaut tant de fois.
    Les photos sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie :)
      Oui la nature a quand même un pouvoir apaisant assez incroyable !!

      Supprimer
  2. C'est magnifique ! Je préfère largement ces nuages là moi ! ;)

    RépondreSupprimer

Popular Posts

Like us on Facebook

Flickr Images