La cérémonie du crépuscule au Fort Henry à Kingston

06:00

Le Fort Henry est une attraction touristique de la ville de Kingston. Même s'il n'est plus exploité par les militaires, il se trouve juste à côté de la base militaire. C'est devenu un musée, et c'est ouvert au public à travers différents événements tout au long de l'année. 


Ce fort été construit entre les années 1832 et 1837 à Kingston, au sommet de la colline de la péninsule Pointe Henry. Il avait pour mission de protéger la ville de Kingston, l'entrée du canal Rideau (qui mène à Ottawa) et l'arsenal maritime de Point Frédérick (le port le plus important à cette époque entre Montréal et Ottawa). Des soldats y vivaient jusqu'en 1891, et pendant la première guerre mondiale, des prisonniers politiques y étaient détenus. Suite à ça, le fort est tombé en ruines. Il a été restauré juste avant la seconde guerre mondiale et à encore servi de camp de prisonniers. C'est seulement en 1948 qu'il rouvre ses portes pour devenir le lieu historique et culturel qu'il est aujourd'hui. 

Aujourd'hui, le Fort Henry tient le rôle de musée. Lorsque nous pénétrons dans l'enceinte du Fort,  le pavillon anglais flotte au dessus de nos têtes, nous voici transportés au 19ème siècle. Les soldats (ce sont des étudiants qui prennent le rôle de soldats, rien à voir avec l'armée canadienne) sont en uniformes d'époque et les femmes de soldats en robes longues avec un panier d'osier sous le bras.


Nous sommes venus un soir d'été, pour assister à la cérémonie du coucher du soleil. C'est donc en 1867 que nous atterrissons, et que nous assistons à un spectacle de soldats britanniques de l'époque. Au programme : nous découvrons comment les soldats / les familles de soldats vivaient dans le Fort, les tambours et les trompettes résonnent au rythme des différents exercices d'entraînement, de tir au canon et à la baïonette de la Garde du Fort Henry. Nous avons même droit à de la corne muse (n'oublions pas que ce sont des soldats britanniques). 


Le spectacle est impressionnant. Autant sur le terrain de parade devant nos pieds que tout autour du fort où nous pouvons admirer le soleil se coucher sur le lac Ontario, sur l'île Wolfe en face de nous et sur le Collège Militaire Royal et la ville de Kingston au loin. 

Le spectacle se termine par le baisser de drapeau, l’hymne canadien (j’essaie de l’apprendre car dans quelques mois, lorsque je demanderais ma citoyenneté canadienne, il faudra que je le chante) et par des feux d’artifices. 


Nous avons ensuite pris quelques instants (avant que les portes du fort ne ferment) pour visiter les différentes salles d'expositions. La vie des soldats au 19ème siècle est racontée, nous pouvons même apercevoir où ils mangeaient, où ils dormaient, la salle de classe, la cuisine... 


Ces cérémonies du crépuscule avaient lieu tout l’été, les mercredis soirs (rendez-vous l'été prochain si vous voulez y assister). 
Mais il est possible de visiter le fort, et à chaque saison, une activité différente est proposée (en ce moment, pour ceux avides de sensations fortes, vous pouvez aller voir des zombies pour l’Halloween au Fort Henry). 

Plus d’informations : site web du Fort

Vous pourrez aussi aimer

0 commentaires